a
Thérapie de coupleComment choisir son thérapeute de couple ?

Roudy Lemaire - Thérapeute de couples

Comment choisir son thérapeute pour une thérapie de couple ?

Comment choisir son thérapeute de couple ?

La rencontre avec le thérapeute est importante. C’est dans ce moment que ce se joue la réussite de l’accompagnement à venir, ou pas… Mais avant même de pouvoir le contacter, encore faudrait-il en choisir un…

Vous pouvez bien-sûr vous servir du bouche-à-oreille, ce qui peut déjà être un bon indice de confiance et permettre d’éviter les mauvaises surprises. Et en même temps, ce dont vous avez besoin en ce moment est peut être différent de ce dont avait besoin la personne qui recommande quelqu’un, notamment en terme de méthode, d’approche et d’énergie dans la personnalité du thérapeute.

Le meilleur thérapeute du monde n’existe pas. Tout n’est qu’une histoire de rencontre, de rendez-vous… raté… ou non…

Pour certaines personnes, l’âge, l’expérience et le parcours du thérapeute seront à prendre en compte, pour d’autres sa méthode et son approche seront plus importantes. Êtes vous plus pour l’école analytique ? Comportementale ? Relationnelle ? Attachementiste ? Systémique ? Peut-être préféreriez vous un accompagnement qui s’est spécialisé dans chacune de ces approches de façon transversale ? Ou plutôt un expert dans un seul domaine ?

Choisir le thérapeute de sa thérapie de couple

Je suis plutôt d’avis de vous fier vous à votre feeling, à votre instinct, à votre ressenti. Observez si vous vous sentez assez en confiance avec la personne thérapeute avec qui vous échangez. Scrutez les moindres signes en vous et surtout, osez les expliciter, les évoquer avec le thérapeute – que ce soit en direct, ou par la suite si vous vous les percevez à posteriori.

C’est dans la façon de pouvoir échanger au sujet de vos ressentis même « négatif » sur le feeling de la rencontre que vous pourrez juger de la capacité de votre thérapeute à vous accueillir. Un processus qui peut parfois déjà aider à clarifier certains enjeux relationnels – que ce soit entre vous et le thérapeute ou vous et votre partenaire.

Pensez à inclure votre partenaire dans cette recherche, vous capitalisez la réussite de ce travail si vous êtes, autant que faire se peut, déjà en coopération dans cette démarche. N’hésitez pas à demander une séance d’essai si vous en ressentez le besoin afin de vérifier comment l’un•e et l’autre se sent à ce premier contact.

Post a comment

Have a question?